Archives pour la catégorie Avec les enfants

#20 Week-end de bonheur 22/52

 

Ce week-end là aura été un peu particulier puisque nous nous retrouvions seuls, tous les trois, comme au début de notre installation en Bourgogne. C’était grisant de réaliser qu’ils avaient tant grandi, que Nous avions tous grandi, ensemble.

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais ici les petits éduquent les grands qui éveillent les petits. C’est pas toujours drôle, c’est souvent fatiguant, c’est toujours plein d’amour et on apprend à chaque instant.

Alors pour fêter ça, ce week-end à trois je le voulais plein de douceur et de plaisirs.

Et on a eu tout ça et plus encore …

 

 

 

 

Il y a eu des promenades, des fleurs et des escargots.

Il y a eu notre dîner sur la terrasse.

Il y a eu le lancement du potager et les herbes hautes du jardin.

 

 

 

 

 

 

Et quand il a fallu remonter dans la voiture orange pour rentrer à Lyon, on a mis la musique à fond.

En arrivant, on a bu un coup et on a attendu Fireman qui avait voyagé loin pour voir son meilleur copain.

#15 Un jour je serai…

IMG_8065

Je ne m’y attendais pas lorsque j’ai lancé le film et que tous les trois, Sardine, Lardon et moi, pelotonnés sur le canapé, nous avons regardé l’aventure des Nouveaux Héros.

Lardon a reçu du Père nOël un robot, jusque là rien que de bien normal pour un p’tit gars de 4 ans presque 5. Un jouet de plus avec tous les bruitages qu’on invente lorsqu’on y joue. Un jouet donc.

Et puis Princesse Zinzin m’a dit « Maman, je te mets le film des Nouveaux  héros sur ton ordi,comme ça tu pourras le regarder avec les gars ». Elle a dit ça l’air de rien ma petite magicienne et, comme souvent, elle a inventé pour nous un moment de grâce.

Parce que nous l’avons regardé le film et nous avons pleuré, à chaudes larmes, à gros bouillons, à coup de sanglots aussi quand on a compris qu’il était perdu.

En un instant, comme ça arrive parfois et sans toujours bien comprendre pourquoi, nous l’avions aimé et adopté ce Baymax d’amour.

Et pour la première fois, j’ai vu mon Lardon sangloter pour un personnage de fiction. Pour la première fois, j’ai compris que là encore il n’était pas notre fils par hasard et que cet amour là nous le partagerions.

Ça n’a l’air de rien écrit comme ça et pourtant ça raconte tellement  choses de cet enfant zébré, hyper sensible et intuitif.

Ce soir mon Lardon a du mal à s’endormir mais il rêve j’en suis certaine à son nouveau rêve… devenir « l’inventeur de Baymax en vrai ».

Parfois les mercredis ça commence comme tous les autres troisièmes jours de la semaine et ça finit avec de la magie.

Merci Princesse.

IMG_8064

11# Tout là haut

IMG_7601

C’était il y a quatre ans, je découvrais cet endroit magique, encore habité par les énergies des druides.
A chaque fois que mon cœur avait besoin de déborder du cadre, que mes émotions tourbillonnaient à m’en faire perdre la vue, je faisais l’ascension de ce mont.
Au commencement les enfants petits et les pentes difficiles, j’y allais chargée d’un petit corps sur le mien et poussant l’autre dans son carrosse.
Les petits ont grandi, leur monture aussi et mon corps rompu à l’exercice a eu la force de les emmener tout en haut dans leur double traîneau.
Et puis il y a eu aujourd’hui et leurs petites jambes déjà fortes.
FullSizeRender_6

Et les feuilles ont crissé sous nos pas, sont tombées comme de la pluie, nous ont même servi de lit.
Il y a eu des ho, des ha devant le jeu du soleil dans les arbres de la forêt, la douceur de la mousse et des herbes folles.
Et les pommes de pin lancées contre les troncs n’auront jamais été aussi drôles,
Et les douches aux feuilles mortes,
Et les courses avec envol.

FullSizeRender_2

FullSizeRender_4

FullSizeRender_5

IMG_7585

IMG_7691

Et là haut mon cœur bousculé s’est arrêté de cogner pour battre doucement la chanson de l’apaisement.

IMG_7605

 

10# L’après lendemain

 

Attachment-2

Ce matin avait la douceur du jour d’après le lendemain.
La fatigue s’était un peu estompée, les rêves peuplés de cadeaux et de promesses d’activités nous avaient rendus joyeux.
Alors après un petit déjeuner de champions,  nous avons investi notre pièce préférée.
Les petits ont joué, Sista a bijoutisé, moi j’ai photographié,
en musique de fond Fireman et ses sons,
et d’entendre Sardine et Lardon se raconter des histoires a achevé de me rendre heureuse.

Ça ressemble à ça le jour d’après le lendemain.
Juste un jour un peu plus plein de tout.

2

 

FullSizeRenderAttachment-1

FullSizeRender3

IMG_4041