#5 Skipper – Skimmer …

Achetez une maison avec une piscine c’est fabuleux. C’est même un rêve d’adolescente qui devient réalité.
Allez savoir pourquoi, à l’époque de mes très jeunes années, je répétais à l’envie que plus tard, moi, j’aurais une maison avec une piscine.
Bon ben voilà c’est fait !
En réalité, ce n’est pas aussi simple que ça.IMG_1042 (Copier)

Nous avons débâché notre piscine pour la première fois il y a cinq jours. (Oui, c’est vrai nous avons acheté sans débâcher, sans vérifier, avec juste de la confiance…)
Première chose rassurante, il y avait de l’eau dedans et pas de fissure. On aurait pu le craindre vu les découvertes que nous avons faites dans la maison depuis le début des travaux, mais ceci est une autre histoire pour un autre billet.
Donc je disais pas de fissure, mais des algues, beaucoup beaucoup d’algues.

Jusque là je ne panique pas, nettoyer j’ai toujours su faire.

DSCN0011 (Copier)

Mais c’est alors que je découvre la « salle des machines » et là je réalise soudain que consulter un professionnel pour la mise en route de la piscine ne sera pas optionnel…

Je conviens donc d’un rendez-vous avec un gentil piscinier qui veut s’assurer avant de prendre les choses en main que notrebassin n’est pas une « marre à canard »(sic).

IMG_1045 (Copier)

Je suis, à ce moment-là précis, devant notre eau verte et j’espère que les canards n’aimeraient pas ça parce que là j’ai vraiment besoin de l’aide de ce monsieur…

Pour les canards, je ne saurais jamais mais le monsieur lui il a dit ok.

Et là, on pourrait penser que les choses deviennent faciles. Hé bien non, en tout cas pas quand on s’appelle Seren.
Je tiens à préciser avant de poursuivre que je suis plutôt du genre débrouillarde et assez habile de mes mains et de mon cerveau aussi – enfin je crois- mais parfois, allez savoir pourquoi, ça passe pas…je bugge.

Donc me voilà face au monsieur qui a le temps de m’expliquer les démarches à réaliser pour que nous puissions nous baigner avant la fin de l’été mais pas de les réaliser lui-même, les manoeuvres.
Nous sommes en pleine saison et les interventions sont nombreuses et pour la plupart prévues de longues dates. Je ne peux qu’être ravie d’avoir trouvé un artisan sympathique qui m’offre son temps et ses précieux conseils. Je suis donc concentrée, prête à tout apprendre du fonctionnement d’une piscine.

Et là, il faut vous imaginer une coureuse de sprint, dans les starting-blocks, prête à bondir…
Et qui se vautre lamentablement au départ avec un air ahuri.
C’est exactement moi devant le début d’explications fournies par le monsieur.

Mais j’ai des excuses aussi, j’y connais rien moi dans ce domaine !
Alors forcément quand il me dit qu’il va falloir m’occuper du skimmer,  j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi il me faudrait embaucher quelqu’un pour une si petite piscine.
Je n’ai pas le temps de lui poser la question qu’il ajoute qu’il va falloir beaucoup le surveiller les premiers temps afin qu’il ne soit pas trop bouché.
Allons bon, embaucher et surveiller… mais ça me semble complètement fou son histoire et je me demande si je dois le lui préciser.

DSCN0012 (Copier)

Heureusement que je n’ai pas le temps de lui faire part de mes réfléxions car il sort alors un schéma explicatif et j’ai le temps d’apercevoir que le dit skimmer n’est pas un capitaine mais bien un élément du système de filtration.
Il avait dit skimmer, skiPPer… forcément du beau blond bronzé torse nu (que pourrait d’ailleurs incarner à la perfection Fireman -sauf pour le bronzage), je suis passée au filtre plein d’herbes et d’insectes morts…
Avoir une piscine c’est sans doute fabuleux mais, quand même, les débuts sont difficiles, parfois.

Après les choses ont sans doute été un peu plus longues que ce qu’il avait prévu parce que j’ai eu un peu de mal par moments mais dans l’ensemble j’ai réussi à suivre et en étape, ça donne ça.

Nettoyage Eprouvant et long décrassage au balai

IMG_1046 (Copier)IMG_1050 (Copier)

Et puis après des allers-retours dans la salle des machines, un traitement choc à l’eau oxygénée concentrée, le dosage du chlore, les doses de floculant, deux autres séance de nettoyage et un équilibrage du PH

DSCN0024 (Copier)

Je déclare la baignade ouverte ! Sans skipper mais avec Fireman !
Je voulais aussi ajouter que je me portais volontaire pour être une sauveteuse au maillot de bain rouge digne d’une célèbre série américaine que nous aurions pu baptiser pour l’occasion « Alerte à Huspoil ». Mais j’ai réalisé que déjà le nom fait beaucoup moins glamour et si l’allaitement me permet de rivaliser pour un temps encore avec les célèbres maillots rouges, la comparaison s’arrête là…Je n’ai accouché il n’y a que 10 semaines… Donc je ne vous le proposerai pas.

Mais l’eau est bonne et il reste Fireman.
Et pour vous, ça se passe comment avec les piscines ?

2 réflexions sur “ #5 Skipper – Skimmer … ”

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s